• Vous êtes ici :
  • Actualités

Proust et Maeterlinck

Sabrina Martina, Proust e Maeterlinck, Le Cariti, 2014

Notre collègue du Centre d’études sur la littérature belge de langue française, Sabrina Martina, vient de publier Proust e Maeterlinck. Il chiarimento delle percezioni oscure, un ouvrage qui met en regard les positions de l’un et l’autre auteur. Issu de sa thèse de doctorat, la réflexion de Sabrina Martina vise à les confronter en convoquant leurs visions respectives à la fois de l’écriture, la littérature et la philosophie.


[…] Proust nous apparaît comme un héros qui recherche la mort dans le feu d’une douleur sans cesse renouvelée, telle une matière fantastique nécessaire pour forger l’urgence de l’écriture. Maeterlinck surgit dans cette lumière exactement comme son contrepoids, comme l’image d’un destin initialement possible, voire souhaitable pour le jeune Proust, qui se révèle ensuite être l’antithèse du sien. Car, pour Proust, Maeterlinck appartient à la catégorie de ces auteurs-philosophes qui ont commencé leur vie avec l’esthétique et l’ont terminée avec la morale. Leurs vies se sont divisées en deux, comme si elles étaient traversées par une ligne de faille interne qui marque le refroidissement du feu initial.


Le livre sera présenté le jeudi 16 avril prochain à l'Accademia delle Arti del Disegno e Biblioteca filosofica de Florence.