• Vous êtes ici :
  • Actualités

Missembourg à la croisée des arts

Ecrin d'une vie simple à l'écoute des lois du Temps-qui-passe et du Temps-qu'il-fait, le domaine de Missembourg, on le sait, inspira à Marie Gevers et à son fils Paul Willems quelques-unes des pages les plus vibrantes de nos lettres.

On ignorait que le domaine hébergeait d'autres muses.

La redécouverte récente, par Jan Willems, d'aquarelles de sa grand-mère Marie Gevers, ne révèle pas seulement un talent méconnu de la romancière de Madame Orpha. Elle crée un effet de miroir inattendu avec les paysages de son mari, le peintre Frans Willems, et plus encore avec les impressionnantes oeuvres de guerres composées par ce dernier pendant son exil hollandais. Ses projets de vitraux censurés, exposés à titre exceptionnel, tétanisent.

Parmi d’autres surprises, les illustrations d’Antoinette Willems pour les ouvrages de sa mère sortent également de l’ombre. Aux fraîches images de la jeune femme s’adjoignent celles des illustrateurs dont le talent rehaussa de façon originale les recueils de la "paysanne" académicienne.

Quant aux transpositions musicales inspirées par les chansons et comptines de Marie Gevers, elles rappellent que la musique, et notablement le piano, prenaient une part significative dans la conjuration d’art fomentée au sein du domaine.

Venez donc, vous aussi, vous y ressourcer. Vignette : Frans Willems, Missembourg en fleurs,
aquarelle non datée - MLCO 00586/0003

_______________________________________________

Une exposition à voir dans la salle de lecture des Archives & Musée de la Littérature
3e étage de la Bibliothèque Royale à 1000 Bruxelles (entrée par le jardin du Mont des Arts).

Du 19.05 au 31.10.2016 (lu-ve, 9-17h) - PROLONGEE JUSQU'AU 25.11.2016 !

Guide du visiteur.

Affiche.

Souvenirs du vernissage du 18 mai 2016 :

Oeuvres exposées