• Vous êtes ici :
  • Actualités

Hommage à François Houtart

Au revoir François, tu ne nous laisses pas sans mémoire !

Depuis 2011, François Houtart était devenu notre ami au moment où José Dosogne, sympathisant de son militantisme altermondialiste, l’avait contacté au nom de l’APA-AML pour lui signaler l’existence d’un fonds de l’autobiographie aux AML.

François nous a alors régulièrement apporté, lors de ses passages à Bruxelles, ses archives personnelles. Selon sa propre formulation, il s’agit de "correspondance revêtant un intérêt particulier, notes de voyages, annonces et affiches de conférences et photos, objets personnels" que l’asbl s’est engagée à répertorier. Le travail prendra beaucoup de temps, étant donné l’abondance des documents. Les responsables sont deux passionnés : Francine Meurice et José Dosogne.

François Houtart a organisé la répartition de ses autres archives scientifiques, sociales, religieuses et politiques entre le SORE (centre de recherches socio-religieuses), la FERES (Fédération internationale des Instituts de recherches socio-religieuses), le CETRI (Centre tricontinental) et l’ARCA (Archives du Monde catholique) à Louvain-la Neuve. A l’ARCA il a déposé sous l’intitulé "Archives François Houtart", les dossiers traités au Cetri, l’ensemble des publications et les notes de conférences qui sont répertoriées par Eduardo Crivisqui. "Les Archives François Houtart du Concile Vatican II", originairement déposées au Centre Lumen Gentium, qui les a répertoriées (publié par la Faculté de Théologie de Louvain-la-Neuve), ont également été remises à l’ARCA.

Le fonds François Houtart de l’APA-AML est révélateur de l’ampleur du travail de François Houtart pour lutter pour la paix et l’égalité sociale partout dans le monde.

Depuis 2013, nous donnons, dans notre bulletin de liaison annuel, quelques échos de notre travail de lecture de ce patrimoine d’un "citoyen du monde" qui débute avec des poèmes d’adolescent et un journal personnel pour se poursuivre par des lettres au Cardinal Suenens faisant état des religions en Amérique latine dans les années 1950, suivies par une correspondance internationale inscrite dans tous les combats du 20e siècle (Vietnam, Angola, Nicaragua etc.)

Sa dernière lettre, de janvier 2017, rendait hommage à Fidel Castro : "Il est difficile de répondre à une demande de souvenirs personnels à propos d’une personnalité comme Fidel, sans tomber dans le défaut de parler plus de soi que du personnage. Cependant, c’est le défi que j’ai accepté. Mon premier contact avec Cuba date d’avant la révolution, en mars 1953, lors d’un congrès de la JOC. Après 1959, je me suis rendu dans l’île plus de 50 fois, rencontrant Fidel à une dizaine d’occasions. Lire la suite de l'hommage...


Francine Meurice Vignette : François Houtart et Fidel Castro, La Havane, juillet 1993