• Vous êtes ici :
  • Publications

Publications (249 trouvées)

Les Archives et Musée de la Littérature publient ou coproduisent nombre de livres et de revues. Vous trouverez plus bas nos dernières publications.

En tant qu’éditeur, les AML publient :

  • des éditions critiques d’auteurs belges, des correspondances, des biographies,… (comme le fait depuis 1979 la collection Archives du futur).
  • des collections consacrées à l’étude des lettres francophones de Belgique, d’Europe et d’Afrique (comme le font la collection Documents pour l’histoire des francophonies chez P.I.E.-Peter Lang et la collection Papier blanc Encre noire chez M.E.O. Editions).
  • une revue de poétique, Balises (coéditée avec Didier Devillez), qui engrange depuis 2002 des numéros annuels centrés autour d’un thème et soucieux d’allier approches critiques et créatrices.
  • une série, Congo-Meuse (coéditée avec L’Harmattan), espace de dialogue et de recherche entre la Belgique, le Burundi, le Congo et le Rwanda.
  • une série, D’entre les bras du fleuve (coéditée avec le Centre Wallonie-Bruxelles de Kinshasa)
  • de 1981 à 2005, l’Annuaire du spectacle de la Communauté française de Belgique, un répertoire chronologique des spectacles montés par des troupes belges de langue française et des spectacles étrangers invités dans notre communauté. La carrière de l’Annuaire se poursuit aujourd’hui sous forme numérique, via la base de données ASP@sia.
  • de nombreuses (co)productions réalisées avec les partenaires de l’institution (Espace Nord, Les Midis de la Poésie, Correspondance, Beloeil, Confluencias, Ecriture, Cahiers Henry Bauchau, Actualités du patrimoine autobiographique...).

Plus d’informations, Laurence Boudart

Actualités du patrimoine autobiographique, bulletin de liaison des groupes de lecture n°10

Ce numéro 10 d’Actualités du Patrimoine Autobiographique est le fruit du travail du groupe de lecture APA-AML durant l’année 2020. Il contient : une anthologie de textes du confinement et les comptes rendus concernant les différents thèmes des documents de nos archives du patrimoine autobiographique.
Le voyage en U.R.S.S., en 1933, de Maurice De Wée.
L’agenda d’un invalide de la guerre 1914-1918.
Des lettres d’exode, de marraines de guerre, et des souvenirs d’adolescents datant du conflit de 1940-1945 .
Des témoignages sur les séquelles psychiques de la guerre jusqu’à la 3e génération.
Des récits d’histoire familiale, comme celle d’un enfant mulâtre.
Des analyses du fonctionnement de la justice dans les colonies, en Égypte et dans l’ex-Congo belge.
Les souvenirs de Christian Bussy.
Acheter

Théâtre 5 : Ma nuit est plus profonde que la tienne ; Un goût de menthe poivrée ; Bois du Cazier ; Le Rebelle de Cométra ; Le Chant de l'oiseau rare

Jean LOUVET ; Textes réunis et présentés par Vincent RADERMECKER
Dans le sillage des quatre premiers volumes du "théâtre complet" de Jean Louvet, le cinquième donne voix, toujours accompagné d’introductions en quatre parties (cadre, genèse, pièce, réception), aux œuvres des années 2000-2010, excepté "Pierre Harmignie, numéro 17 - Prêtre" déjà paru dans le "Théâtre 4".
Acheter

Métamorphoses de l'image des Tartares dans la littérature européenne du XXe siècle

En 1240, l’Europe médiévale est bouleversée par l’invasion des descendants de Gengis-khan, rebaptisés « Tartares » en raison de leur cruauté inhumaine qui les rapproche de démons issus du Tartaros, l’abîme infernal. À partir de ce moment-là, l’Occident, oscillant entre la peur et la fascination, n’a eu de cesse de creuser le « mythe des Tartares », despotes sanguinaires pour quelques-uns, souverains modèles pour d’autres. Cet essai analyse pour la première fois le changement de l’image des Mongols gengiskhanides dans la littérature européenne en langue allemande, anglaise, française et italienne, en dressant de nombreux parallèles avec les arts. Il se concentre sur la représentation de trois figures – la horde tartare, Gengis-khan et Khoubilaï-khan – à une époque, le XXe siècle, marquée par la remise en question, suite aux guerres mondiales et aux totalitarismes, du concept de barbarie et par de nouvelles études historiques et philologiques sur les Mongols. En croisant l’histoire des idées et l’analyse critique des textes, il examine comment quelques-uns des écrivains majeurs de l’Occident – dont Pascoli, Buzzati, Pound, Bauchau, Jünger, Calvino et maints autres – ont projeté sur des figures éloignées dans le temps et dans l’espace les problématiques de l’homme contemporain.
Plusieurs archives Henry Bauchau, conservées aux Archives et Musée de la Littérature, ont été consultées, entre autres, en vue de cette étude.
Acheter

Ecritures de femmes en Belgique francophone après 1945

sous la direction de Marc QUAGHEBEUR
Ce volume fait suite aux rencontres de la journée du 15 octobre 2013, organisée par l'Université de Porto, et centrée sur le thème "Ecrire au féminin en Belgique".
La présence des femmes dans le champ de l’Histoire littéraire belge francophone est déjà le fait d’écrivaines du XIXe siècle (Robertsart, Gravière, Bervoets, Nizet, Van Rysselberghe, etc.). Il faut cependant attendre l’entre-deux-guerres pour que des noms – rares encore – s’affirment à l’égal de leurs confrères masculins (Doff, Gevers, Bourdouxhe, Ley, etc.).
Après 1945, le processus s’accélère pour atteindre, au début du XXIe siècle, un rythme de croisière qui tend à rendre peu à peu superflue la question des comparaisons et des positionnements. Ce rééquilibrage salutaire, parallèle aux évolutions de la société, a été préparé par des vagues successives d’écrivaines dont le nom a compté, et qui ont investi des genres ou des univers bien différents et bien différemment (Lilar et Collin, Lejeune et Feyder, Fabien et Lalande, Malinconi et Harpman, Lamarche et Nothomb). Chacune de ces auteures contribue aux avancées du combat des femmes pour la reconnaissance de leurs droits et de leur qualité intrinsèque.
Le volume met en valeur une vingtaine de ces trajectoires. Il porte la focale sur des écrivaines souvent commentées comme sur d’autres, presque oubliées (Watteau), voire méconnues comme auteures de fiction (Delcourt), ou point encore suffisamment entrées dans le corpus des commentaires (Nys-Mazure, Brune, Houari, Hoex, Heuffel). Il témoigne en outre d’une facette peu connue de l’immigration (Nguyên).
Ces parcours individuels, comme ceux des auteures du panoramique qui ouvre ce livre, relèvent tous d’esthétiques singulières, et d’une Histoire. Le livre ne cherche pas à produire, à partir d’elles, un discours essentialiste. Il donne à (re)lire et à faire découvrir des écritures de femmes. On y perçoit souvent clairement différences ou nuances par rapport aux textes contemporains de leurs collègues masculins.
Acheter

Dotremont et les surréalistes : une jeunesse en guerre (1940-1948)

Un nouveau regard sur Christian Dotremont et ses liens avec le surréalisme. Avant de fonder le mouvement Cobra et d’inventer les logogrammes, Dotremont entame son parcours comme jeune poète aux côtés des surréalistes. Le contexte d’Occupation les confronte à des questions existentielles. Le fonds d’archives Christian Dotremont, confié par son frère Guy à la Fondation Roi Baudouin et mis en dépôt aux Archives & Musée de la Littérature, permet de reconstruire cette période agitée et cruciale du parcours de l’artiste et de l’histoire du surréalisme.
publications plus anciennes