Europe (3 trouvées)

Acheter

Francographies : identité et altérité dans les espaces francophones européens : [actes du colloque qui s'est tenu à l'Université d'Edimbourg, les 14 et 15 mars 2008]

Edité par Susan BAINBRIGGE, Joy CHARNLEY et Caroline VERDIER
Acheter

L'Europe et les Francophonies: langue, littérature, histoire, image

Yves BRIDEL, Beïda CHIKHI, François-Xavier CUCHE et Marc QUAGHEBEUR (dir.)
Actes du colloque de Strasbourg (2001)

Quarante ans après les indépendances, ce volume tente de montrer, dialectiquement, le rapport général des Francophonies, et notamment dans les Francophonies originaires que sont la Belgique et la Suisse. Une approche linguistique, politique et littéraire. Des tables rondes. Des points de vue engagés.

Les auteurs étudiés :
L.S. Senghor, M. Soukouna,
R.Robin, R. Carrier,
M.-T. Humbert, M. Beti,
H. Moke, A. Medded,
J. Amrouche ou V.-Y. Mudimbé.
Acheter

Théâtre, tragique et modernité en Europe : XIXe & XXe siècles

sous la direction de Muriel LAZZARINI-DOSSIN
On a pris l'habitude d'identifier la tragédie grecque à son contenu mythologique, la tragédie élisabéthaine à ses intrigues historiques, et le tragique de Racine et de Corneille à la poétique classique. Mais à quoi reconnaître le tragique qui imprègne le théâtre européen des XIXe et XXe siècles? Actes du colloque organisé à l'Université catholique de Louvain en février 2001, enrichis de nouvelles contributions, ce volume tente d'ouvrir de nouvelles perspectives sur ces questions. Pour la première fois, des spécialistes prennent le parti de se concentrer sur des écrivains modernes, salués à des degrés divers comme des rénovateurs de la tragédie : von Kleist, Büchner, Ibsen, Strindberg, Maeterlinck, Tchékhov, Hauptmann, Ghelderode, Garcia Lorca… (www.aml.cfwb.be)
Qu’est-ce que le tragique ? Et existe-t-il un tragique contemporain ? Fruit d’un colloque, ce volume tente d’apporter, sinon une réponse à ces questions, du moins de nouvelles perspectives. Ses auteurs ont pris le parti de se concentrer sur des écrivains salués, à des degrés divers, comme des rénovateurs de la tragédie : Kleist, Büchner, Ibsen, Strindberg, Maeterlinck, Tchekhov, Hauptmann, Ghelderode, García Lorca… et, transversalement, sur la question du tragique dans les sociétés post-tragiques.