Il pleut dans ma maison (1 trouvée)

Acheter

Oeuvres 3 : Il pleut dans ma maison ; Warna ou le poids de la neige

Paul Willems ; édition critique établie par Christophe Meurée
La charnière des années 50 et 60 est la période la plus productive de la carrière dramatique de Paul Willems. L'auteur entre dans la pleine maturité, avec deux pièces majeures : Il pleut dans ma maison (créé en allemand en 1958) et Warna ou le poids de la neige (1962). Elles ont profondément marqué l'histoire du théâtre belge francophone et donné lieu à réécriture. Devenus pratiquement introuvables, ces deux textes représentent les versants comique et tragique d'une même question : comment survivre au passage du temps ?
Dans Il pleut dans ma maison, la jeune Madeleine revient pour vendre la propriété dont elle vient d'hériter, Grand'Rosière. Les occupants de la maison, Bulle, Germaine et les autres, vont tout mettre en œuvre pour protéger leur havre de paix de la violence du monde moderne, lui opposant une sagesse que n'auraient pas reniée certains vieux maîtres orientaux. La légèreté de ton et la fantaisie ont scellé le succès d'une pièce où un arbre pousse au beau milieu du salon, où les vivants et les morts conversent en bonne intelligence, où les reflets et les toiles d'araignée constituent des merveilles décoratives et symboliques.
Warna ou le poids de la neige se situe dans un passé reculé qui renvoie au siècle de malheurs dans les anciens Pays-Bas, et plus largement à la menace légendaire de guerres absurdes et violentes. Celles-ci font rage à proximité d'un château miraculeusement épargné, qui incarne le thème de l'île que Willems reprendra dans une autre pièce de guerre, Elle disait dormir pour mourir. Alors que les habitants de l'auberge voisine crèvent la faim, un opulent aveuglement aristocratique tente de maintenir vivaces les illusions, à commencer par l'amour - depuis longtemps essoufflé - qui unit la comtesse Warna et le chevalier Ernevelde. Ce dernier, avide de bonne chère et de chair fraîche, trahit la confiance de sa protectrice et profite du conflit pour masquer un meurtre.