Littérature coloniale (5 trouvées)

Acheter

Aux pays du fleuve et des grands lacs: tome 1: chocs et rencontres des cultures de 1885 à nos jours

Anthologie établie par Antoine TSHITUNGU KONGOLO; sous la direction de Marc QUAGHEBEUR
Ce volume rassemble, d’une part, des textes issus des corpus belges axés sur l’Afrique centrale et, d’autre part, des textes africains (Congo, Burundi, Rwanda) écrits de 1885 à nos jours. L’optique de ce livre, qui se lit comme une introduction à l’Afrique centrale, est de privilégier de longs extraits, de les assembler par grandes catégories thématiques et de les situer dans leur contexte. Le croisement de regards africains et belges restitue la complexité d’une Histoire à laquelle des notices biographiques des auteurs et un lexique donnent de précieuses clés d’accès.

VOIR AUSSI :
- Dossier : "La littérature des Grands Lacs", in : Etudes Littéraires Africaines, n° 14, 2002.

Le petit Belge avait vu grand : une littérature coloniale

Réflexion actuelle sur un passé qui a durablement imprégné les consciences. Des études sur Henri Cornélus, Geo Duncan, Ariane François, Daniel Gillès, Joseph-Marie Jadot, Omer Marchal, Grégoire Pessaret, Ivan Reisdorff, Albert Russo, Pierre de Vaucleroy.

Papier blanc, encre noire : Cent ans de culture francophone en Afrique centrale (Zaïre, Rwanda et Burundi) : [tome] 1

Collectif édité sous la direction de Marc QUAGHEBEUR par Emile VAN BALBERGHE, MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE DE BELGIQUE. CELLULE "FIN DE SIECLE"; Avec la collaboration de Nadine FETTWEIS et Annick VILAIN
Initié en 1989, le projet Papier blanc, Encre noire a, dès son lancement, mis l’accent sur les littératures belges et africaines et leur dialogue, notamment celui né de l’aventure coloniale. il s’est concrétisé selon divers axes : expositions, colloques et publications – secteurs auxquels la recherche africaniste comme la recherche littéraire s’étaient jusqu’alors fort peu intéressées.</br></br>La perspective de l’entreprise – faire découvrir les œuvres mais aussi comprendre en profondeur les spécificités historiques – a pour originalité de croiser, au sein de mêmes tranches chronologiques, des œuvres issues des corpus africains et belges.</br></br>L’exposition <i>Papier blanc, Encre noire. Cent ans de littérature francophone en Afrique centrale (Zaïre, Rwanda et Burundi)</i>, présentée en Europe et ensuite au Congo, fut accompagnée notamment de publications scientifiques ou de vulgarisation publiées sous le même titre, d’enregistrements vidéo de dialogues francophones (cf. Documents audiovisuels, p. 229 sq), du lancement d’une collection d’auteurs congolais primés à Kinshasa, “D’entre les bras du fleuve” (coéditée avec le centre Wallonie-Bruxelles de Kinshasa), mais aussi de rééditions de textes réalisés directement ou indirectement (“Espace Nord”). Elle a débouché sur la création de la série <i>Congo-Meuse</i>.

Papier blanc, encre noire : Cent ans de culture francophone en Afrique centrale (Zaïre, Rwanda et Burundi) : [tome] 2

Collectif édité sous la direction de Marc QUAGHEBEUR par Emile VAN BALBERGHE, MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE DE BELGIQUE. CELLULE "FIN DE SIECLE"; Avec la collaboration de Nadine FETTWEIS et Annick VILAIN
Acheter

Papier blanc, encre noire : Cent ans de Littérature francophone en Afrique centrale (Zaïre, Rwanda et Burundi) : [Catalogue de l'exposition à l'Hôtel Charlier, 4 décembre 1992 - 24 janvier 1993]

Dossier établi sous la direction de Marc QUAGHEBEUR par Annick VILAIN avec Nadine FETTWEIS, Antoine TSHITUNGU KONGOLO et Emile VAN BALBERGHE, CELLULE "FIN DE SIECLE" ; Notices de Sabine CORNELIS
Ce dossier contient des synthèses historiques et des notices biographiques sur les principaux écrivains congolais de langue française ainsi que sur les écrivains belges coloniaux et postcoloniaux liés à l’Afrique centrale. Il contient aussi un cahier en couleurs de peintures coloniales belges et des premiers imagiers africains.