Première Guerre mondiale (12 trouvées)

Acheter

Ecrits de guerre (1914-1918)

Louis Boumal ; édition établie par Laurence Boudart, Gérald Purnelle
En temps de guerre, que peut le poète, en charge du genre considéré comme noble par excellence ? À côté des écrivains de l'arrière qui donnent dans le discours patriotique grandiloquent, ou des soldats qui se transforment en versificateurs amateurs face à l'événement, ceux qui combattent et possèdent un véritable statut de poètes doivent résoudre le dilemme d'une connexion entre écriture et expérience.
Le cas du Belge Louis Boumal (1890-1918) montre comment peut continuer à se déployer l'activité d'un littérateur confronté au danger. En 1914, ce professeur de 24 ans est déjà auteur. Durant le conflit, il rédige des carnets de campagne dont il tire des articles publiés dans les journaux et qu'il destine à une publication en volume.
Son besoin d'écrire pour témoigner et conjurer solitude et désespoir fluctue au gré des années et des genres littéraires. À travers un jeu de doubles multiples, il se fantasme mort au combat ou survivant à la guerre. La pièce qu'il achève en 1918 envisage le retour du soldat dans son foyer.
Ce n'est pas tant en poète mais comme diariste, prosateur et dramaturge que Boumal a dit le mieux son expérience de combattant, de témoin et d'homme. La constance avec laquelle il s'est voulu écrivain pour endurer l'épreuve est à signaler pour sa complexité : poète classique, homme engagé pour la Wallonie, la Francité et la Belgique, aspirant romancier, littérateur ambitieux.
Ce volume rassemble les écrits de guerre de Louis Boumal (à l'exception des carnets de campagne, publiés en ligne sur le site des Archives & Musée de la Littérature).
Acheter

La Guerre de nos écrivains : Une chronique littéraire de 14-18

Volume composé par Laurence Boudart et Saskia Bursens ; avant-propos de Marc Quaghebeur, préface de Laurence van Ypersele ; avec la collaboration de Véronique Jago-Antoine, Jean-Claude Kangomba Lulamba, Jean Lacroix, Nicole Leclercq, Francine Meurice et Vincent Radermecker
Ce volume est le fruit condensé et adapté à l'écrit, du travail initié en 2014 sur le site des Archives & Musée de la Littérature (http://1418.aml-cfwb.be). Une chronologie de la guerre qui a révélé mois après mois, des documents souvent inédits, significatifs de moments de vie et de sources encore à exploiter, dont on retrouve l'essence dans le livre.
Acheter

Histoire, forme et sens en littérature : La Belgique francophone : tome 2 : L'ébranlement (1914-1944)

L'invasion allemande d'août 1914 suscite en Belgique un véritable sentiment patriotique qui se manifeste par la résistance imprévue de l'armée belge. À Noël 1914, les troupes impériales sont enlisées dans les plaines de la rive droite de l'Yser.
Le viol de la neutralité belge comme les violences de la soldatesque déchaînent un sentiment antiallemand qui anéantit du jour au lendemain l'admiration vouée jadis par les Belges à l'Allemagne. Ce rejet concerne dès lors tout ce qui touche à la culture germanique. Or, l'adoption du suffrage universel pour les hommes au sortir du conflit met progressivement fin à la " Belgique française ".
Ce deuxième tome de la série Histoire, Forme et Sens en Littérature : La Belgique francophone aborde l'impact de ces événements sur les grands auteurs de l'époque léopoldienne. Ensuite, il s'attache, à travers la nouvelle génération d'écrivains, à l'affirmation du fantastique réel chez un Hellens ou un Thiry, ainsi qu'aux novations langagières et formelles des Michaux, Nougé, Plisnier ou Crommelynck. Il dialectise ces esthétiques souvent remarquables avec l'hypostase de plus en plus exacerbée de la langue française et de la France, portée à son acmé par le Manifeste du lundi. Il rend également compte de la mise en place d'une historiographie littéraire bien plus complexe que les simplifications du Manifeste.
Portée par les fourgons de la défaite de mai 1940, la reviviscence du mythique chez Maeterlinck, Ghelderode, Hergé ou Nothomb surgit comme une réponse très belge à la faillite du réel. Les contrepoints de Victor Serge à l'égard des deux conflits mondiaux le confirment à leur manière.
Acheter

Poésie complète 11 : Les Ailes rouges de la guerre ; et autres poèmes (1914-1916)

Emile Verhaeren ; édition critique établie par Michel Otten et Laurence Boudart
L'invasion de la Belgique le 4 août 1914 par l'armée allemande provoque l'effondrement immédiat du mythe culturel germanique que Verhaeren avait incarné en langue française. Elle révèle le patriote qui avait misé sur l'évolution des nations et des classes sociales.
L'adhésion des sociaux-démocrates allemands à la déclaration de guerre l'ulcère, plus encore que les comportements de Guillaume II qui ne le surprennent pas. En contraste, Verhaeren dresse la figure d'Albert Ier.
Les poèmes du recueil s'ouvrent sur l'évocation de cette trahison du Reichstag et s'achèvent par un appel au peuple allemand. Le livre convoque aussi bien des faits précis (ainsi les zeppelins sur Paris) que des méditations personnelles, sur le printemps de 1915, "sans joie et sans merci".
Outre Les Ailes rouges de la guerre, que le Mercure de France publia en 1916, ce volume reprend et fait découvrir des poèmes épars, publiés dans des périodiques, dont "La Belgique sanglante", pamphlet lyrique hautement polémique.
  • AML Editions, 2016
  • (coll. Archives du Futur)
  • 359 p.
  • ISBN : 978-2507054571
  • ESSAIS - Anthologie / POÉSIE - Première Guerre mondiale
  • Consultation possible sous la cote MLA 31555

Actualités du patrimoine autobiographique, bulletin de liaison des groupes de lecture n°6

Le sixième bulletin de liaison annuel du groupe de lecture APA-AML fait la synthèse d’une année de travail sur les nouveaux documents parvenus dans les fonds APA-AML et sur deux journaux personnels des collections des AML.
Dans ce numéro : un dossier consacré aux journaux personnels de Sara Huysmans, de Lucette De Schepper et de Paul Spaak ; la guerre 1914-1918 et la colonisation (le Congo belge des années 1920 et 1930 et l’Indonésie du XIXe) dans les archives familiales ; des correspondances singulières ; l’écriture autobiographique liée au traumatisme ; des récits de voyage et des journaux de voyage ; des récits d’enfance et de jeunesse ; l’exode et la résistance pendant la guerre 1940-1945 ; l’histoire du militantisme ; des récits de réfugiés.
publications plus anciennes