Si cette page ne s'affiche pas correctement, appuyer sur F5 (Refresh).

1 fiche trouvée pour Paul Vanderborght [BE] (1899-1971) - fonds/collection

Fonds Paul Vanderborght - La Lanterne sourde
fonds produit par Jean-Paul VANDERBORGHT, Paul VANDERBORGHT
fonds/collection
ISAD 00071
1,4 mètres linéaires
Français (version originale)
Fonds légué aux AML par Jean-Paul Vanderborght, fils de Paul, entre 1996 et 2000. La Lanterne sourde est le nom que le poète belge Paul Vanderborght donna à la revue et au cercle qu'il fonda, en novembre 1921, à l'Université Libre de Bruxelles. Il s'agissait non seulement de renouveler la vie culturelle d'un pays meurtri par la guerre, mais aussi d'ouvrir la scène artistique belge à l'"esprit nouveau" qui se manifestait alors. Vanderborght et ses amis de l'ULB (e.a. Pierre Bourgeois et René Purnal) eurent essentiellement recours à deux moyens : une publication régulière et une tribune. La revue ne connut que quatre livraisons (1921-1922), avant de fusionner avec Le Disque vert sous le titre Ecrits du Nord (1922-1923). Suite à un différend avec Franz Hellens, Vanderborght quitte la revue qui reprend le nom du Disque vert. Quant à la tribune, elle accueillit une série impressionnante de personnalités du monde artistique, littéraire et musical. Citons E.L.T. Mesens, Paul Neuhuys, André Baillon, Géo Norge, August Vermeylen, mais aussi Jules Romains, Blaise Cendrars, Darius Milhaud, Ilya Ehrenbourg, F.T. Marinetti, Le Corbusier, Georges Bernanos, Erik Satie, Paul Valéry, Miguel de Unamuno,...
En 1925, Vanderborght exporte La Lanterne sourde au Caire où il va résider jusqu'en 1930. A Bruxelles, P. Bourgeois, Paul Van Ostaijen et René Verboom continue le travail.
Infatigable pacifiste, Vanderborght n'aura de cesse de vouloir rapprocher les peuples. C'est dans cet esprit qu'il initiera encore le Comité Rupert Brooke (1929-1932), les Amitiés hispano-belgo-américaines (1933-1936),...
La Seconde Guerre mondiale est sans aucun doute un choc. Vanderborght se retire de la scène et se concentre sur sa carrière de professeur dans le secondaire.
Ce fonds témoigne de toutes ces facettes. A n'en pas douter, le rôle joué par La Lanterne sourde dans la vie culturelle de l'entre-deux-guerres s'avérera de plus en plus important aux yeux des chercheurs.