Aller au contenu

Foire aux questions des AML

Est-il possible d’emprunter un document des AML ?

Non. Aucun document ne peut être emprunté par un particulier à des fins de recherche. La consultation des documents a lieu sur place, dans la salle de lecture des AML.

Exception : il est néanmoins possible d’emprunter un document en vue de le présenter dans le cadre d’une exposition. Dans ce cas, rendez-vous sur la page « Demande de prêt ».

Dois-je réserver ma place en salle de lecture ?

Oui. La consultation des documents se fait sur rendez-vous exclusivement. Un délai de cinq jours ouvrables est recommandé entre la prise de rendez-vous et le jour de la consultation.

Combien de documents puis-je consulter et pour combien de temps ?

Il n’y a pas de limite prédéfinie au nombre de documents. Le service aux lecteurs peut toutefois décider de morceler la commande sur plusieurs visites si la quantité de matériel est trop importante.

À la demande du lecteur, les documents peuvent faire l’objet d’une réservation pour une consultation ultérieure, autant de fois qu’il le souhaitera. A défaut, les documents seront rangés après consultation.

Le document existe sous format numérique, puis-je le consulter à distance ?

Oui, si le document est dans le domaine public. Si le document est encore soumis au droit d’auteur, il devra être consulté sur un poste en salle de lecture.

À qui dois-je m’adresser pour une demande de numérisation et combien cela coûte-t-il ?

Les reproductions qui entrent dans le cadre d’une édition ou de toute autre diffusion publique seront réalisées par le service « Numérisation » des AML. Le prix varie selon le format de numérisation et la quantité de documents demandés. Un devis sera établi au préalable pour accord.

Puis-je photocopier ou photographier un document ?

Oui. Pour les imprimés courants et en bon état, une photocopieuse est à la disposition des lecteurs (0,10 €/page). Pour les documents précieux ou fragiles, les photographies sans flash (via smartphones ou appareils photos) sont permises, sous réserve de l’accord d’un membre du personnel des AML et de la remise d’un formulaire disponible en salle de lecture. Ces photographies dites « de travail » seront exclusivement à usage personnel et ne pourront en aucun cas être transmises à des tiers, ni entrer dans le cadre d’une publication.

Quelle différence entre le catalogue général et la liste des fonds ?

Le catalogue général (OPAC) reprend, à quelques exceptions près, toutes les collections des AML, que les documents décrits fassent partie d’un fonds d’archives ou pas. 

La liste des fonds ne reprend que les documents décrits dans l’OPAC qui font partie d’un fonds (au sens archivistique du terme). L’affichage des notices permet de prendre connaissance de l’organisation hiérarchique interne de ces fonds, dont certains ne peuvent être visualisés que sous la forme d’un inventaire pdf. Y sont également présents les fonds qui n’ont pas encore fait l’objet d’un dépouillement.

Toutes les collections se trouvent-elles dans le catalogue en ligne ?

La majeure partie des collections des AML est décrite dans le catalogue général (OPAC). Le rétrocatalogage du fichier papier a été finalisé en 2021. Il existe toutefois encore quelques fonds dont l’unique clé d’entrée est un inventaire pdf disponible sur la liste des fonds. Il faut aussi compter un certain délai entre l’arrivée des documents dans l’institution et leur description dans le catalogue en ligne.

Ma recherche ne donne aucun résultat, où puis-je trouver de l’aide ?

Le service aux lecteurs reste à votre disposition et peut vous orienter dans votre recherche. N’hésitez pas à le contacter à cette adresse.

Archives et Musée de la Littérature. Puis-je visiter les AML comme un musée ?

Non. Les AML ne se visitent pas comme un musée. Les AML organisent et participent à un grand nombre d’expositions tant en Belgique qu’à l’étranger via le prêt de documents. Ces expositions constituent un excellent vecteur de mise en valeur de notre patrimoine. Les AML ne bénéficient pas d’un espace propre dédié aux expositions, mais n’hésitez pas à pousser notre porte au 3e étage de KBR pour venir contempler La Carte littéraire de la Belgique de Paul Delvaux. Cette œuvre monumentale de 1958 est exposée dans la salle de lecture des AML depuis 1976.

Est-il possible d’acheter les publications des AML ?

Les AML poursuivent une activité d’éditeur, notamment avec la collection « Archives du Futur ». Toutes nos publications sont en vente via Librel.

Comment faire un don d’archives aux AML ?

Rendez-vous sur la page « don d’archives ».

Vous ne trouvez pas la réponse à votre question ?

Contactez-nous afin que nous puissions vous aider.

contactez-nous